• presse

    In Art Présence / N° 40 / octobre 2001

    Dans les stratégies contemporaines de l’art en France la démarche du collectif Montagne Froide mérite une attention particulière. Les deux fondateurs Valentine Verhaeghe et Michel Collet, accompagnés de Masahiro Handa, développent une activité qui interroge notre contemporanéité en jouant sur les références et les repères dans lesquels la création artistique tente de se raccrocher.

  • presse

    In Ballet-Tanz – Stradda, Year Book 2008

    Animatrice avec le poète Michel Collet du dispositif pluridisciplinaire Montagne Froide, Valentine Verhaeghe est une chorégraphe excentrique. Qu’elle danse dans la neige au milieu d’une forêt, parmi les musiciens d’une fanfare, sur les marchés, sous les pilastres d’un aqueduc ou contre les façades, loin du spectaculaire, Valentine s’insère dans le courant de la vie sur le registre du contrepoint. Virgule frétillante, exclamation, parenthèse ou suspension, de l’esquisse à la posture, elle crée cette dimension singulière et utopique où l’art prolonge le vivant.

  • presse

    MIND OPENER In « Mouvement.net »

    La chorégraphe de Montagne Froide, Valentine Verhaeghe, réunit des créateurs de différentes générations pour créer une « pièce aléatoire » de Robert Filliou, jamais présentée en France. Après Dijon, à voir à Besançon, les 11 et 12 mai.
    Vingt ans après la disparition de son auteur, Montagne Froide réactive L’immortelle mort du monde de Robert Filliou. L’enjeu est de taille et la réponse à sa hauteur.

  • presse

    L’Anniversaire de l’Art

    L’Anniversaire de l’Art événement international, qui cette année 1998, avait eu lieu à Perrigueux (localité proche des Eyzies donc de l’atelier Filliou) avait permis d’inviter un grand nombre d’artistes, du Japon, à Vancouver en passant par Montréal, Barcelone et Paris… beaucoup sont là, Jean Dupuy faisait une performance collective, invitant le public, et Julien se mettait à poil… Aujourd’hui des jeunes rejoignent la performance et l’expérimentation sonore, du sens et du sensuel, de la pensée.